Air Liquide : une technologie de pointe en Chine

par | 9 Juil 2021 | Énergie Hydrogène

Air Liquide inaugure sa zone ouverte au public de démonstration sur le fonctionnement de l'hydrogène de 200.000 m2 à Pékin.
air liquide

Air Liquide inaugure sa zone ouverte au public de démonstration sur le fonctionnement de l’hydrogène de 200.000 m2 à Pékin sur le site de la plus grande centrale de production d’hydrogène au monde.


 

Une capacité de ravitaillement avoisinant les 5 tonnes

Son titre de plus grande station d’hydrogène au monde s’explique par sa capacité, haute de 4,8 tonnes par jour. À elle seule, la station de Daxing peut ravitailler 600 véhicules à pile à hydrogène quotidiennement. L’hydrogène sert surtout pour les transports en commun ou les camions à ordures puisqu’ils représentent la majorité des véhicules électriques.

 

La technologie de pointe d’Air Liquide

Air Liquide a fourni à Daxing comme à d’autres centrales une technologie de pointe : produire de l’hydrogène industriel bas carbone. Cette centrale hydrogène contribue à développer l’industrie automobile durable, elle produit une grande quantité d’énergie pour une faible émission de carbone.

« Nous sommes fiers de contribuer à la construction de la plus grande station hydrogène du monde en nous appuyant sur la technologie de pointe d’Air Liquide. », déclare Air Liquide.

 

200.000 mètres carrés ouverts au public

Cette zone internationale de démonstration pourra accueillir des milliers de visiteurs par jour étant donné sa superficie de 200.000 m2. L’objectif étant de donner à voir l’écosystème d’innovation de la centrale : entre recherche, développement et production d’énergie. Cette visibilité permet de redorer l’image de la Chine, qui pollue beaucoup, mais qui s’implique aussi grandement dans les énergies renouvelables.

 

Air Liquide contribue à l’objectif de neutralité carbone

L’entreprise s’est engagée dans l’Accord de Paris et prévoit d’ici à 2050 la neutralité carbone pour répondre à l’urgence climatique. Air Liquide investit dans le développement et la construction de centrales hydrogène, la société exploite cent vingt usines en Chine. Elle s’intéresse aussi à la production locale d’hydrogène bas carbone dans les zones clés : le centre et l’ouest chinois.

Si l’on considère l’hydrogène comme pierre angulaire de la transition énergétique alors l’entreprise s’assure un avenir florissant. Les entreprises chinoises prennent de plus en plus d’engagements climatiques pour répondre à l’objectif de neutralité carbone chinois pour 2060.