Vous lisez actuellement
Accord Climatique entre les États-Unis et la Chine

Accord Climatique entre les États-Unis et la Chine

  • Les États-Unis et la Chine se sont mis d’accord sur la nécessité de prendre des engagements plus forts contre le changement climatique.
Accord climatique

Les États-Unis et la Chine se sont mis d’accord sur la nécessité de prendre des engagements plus forts contre le changement climatique. Ils devront être introduits avant un nouveau cycle de négociations internationales dans le cadre de la COP26 prévue début novembre 2021 à Glasgow.


 

Un accord sur le climat prometteur

L’accord climatique entre les États-Unis et la Chine fait suite à des discussions entre représentants des deux pays. Xie Zhuenhua et John Kerry se sont en effet rencontrés à Shangaï jeudi et vendredi 15 et 16 avril dernier.

Le message de l’accord de coopération est clair et engageant : réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ainsi, des actions seront prises, incluant le stockage d’énergie, la capture du carbone et le développement de l’hydrogène. De même, ils financeront les pays en cours de développement afin de développer des sources d’énergies moins émettrices de carbone.

 

La première visite d’un membre de l’administration Biden en Chine

La visite de John Kerry marque la première visite d’un officiel de l’administration Biden en Chine depuis son investiture. Si mes deux pays ont de nombreux points de divergences, en ce qui concerne le climat, les deux superpuissances semblent être sur la même longueur d’ondes.

 

Respect de l’Accord de Paris

Selon le communiqué, les deux États continueront de discuter d’actions concrètes afin de respecter les engagements pris à la signature de l‘Accord de Paris. Porté suite aux débats de la COP 21, l’accord international prévoit de contenir l’élévation des températures moyennes en-dessous de 2°C d’ici la fin du siècle.

 

Découvrir
transition énergétique

Rupture avec la politique climatique de Donald Trump

La reprise des discussions sur le climat marque un tournant pour les États-Unis depuis la fin du mandat de Donald Trump. Effectivement, il s’était retiré de l’Accord de Paris dès le début de son mandat, considérant qu’il menaçait les entreprises Américaines. Cette reprise permet ainsi un retour des discussions entre les deux plus gros émetteurs de carbone du monde.

 

Une participation active à la lutte climatique

Joe Biden tiendra cette semaine un sommet virtuel sur le changement climatique accompagné de douze chefs d’État, accessible au public. Ainsi, il espère regagner la confiance des alliés des États-Unis dans la lutte contre le réchauffement climatique, malmenée lors du précédent mandat.

Suite à cette rencontre, la Chine a annoncé de son côté une réponse prochaine aux engagements des États-Unis. Le prochain sommet international sur le réchauffement climatique COP 26 se tiendra du 1er au 12 novembre 2021 à Glasgow.

Commentaire (0)

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Tous droits réservés - VERVANT ® - Energynews.fr 2021